SUD-OUEST

La région Sud-Ouest est très élargie chez Vignerons d'Exception, elle s'étend jusqu'en Ariège ! En recherche permanente de vignerons d'exception, ce n'est pas toujours dans les "Grandes Appellations" que nous les trouvons !

Il y a 17 vins.

SUD-OUEST 

Sous-catégories

  • Coteaux d'ENGRAVIES - Thomas Piquemal



    Coteaux d'engravies vins d'arieges
    Avez-vous déjà goûté un vin d’Ariège ? Les domaines bénéficiant de cette IGP située entre Sud-Ouest et Roussillon se comptent sur les doigts de la main… et sont tous inconnus en dehors du département !

    Il n'y a pas d'autre mot, nous avons été scotchés par les vins du Domaine des Coteaux d'Engraviès, qui a immédiatement intégré notre sélection. Avouons le, nous n'aurions jamais découvert ce domaine unique en son genre sans la recommandation d'un oenologue réputé, originaire de cette région et aujourd'hui installé à Bordeaux. le domaine des Coteaux d’Engraviès, domaine encore anonyme (jusqu'à quand ?) produit de beaux vins très épicés, poivrés même. Bref, originaux et uniques, vinifiés par un passionné, en bio et dans les règles de l'art.

    Créé de toutes pièces en 1998 par Claire et Philippe Babin, ce minuscule domaine de huit hectares situé au carrefour de trois influences climatiques peut compter sur des terroirs argilo-calcaires de grande qualité, situés entre 350 et 450 m d’altitude. Les Coteaux d’Engraviès jouissent d’une véritable particularité climatique. Le climat à dominante méditerranéenne induit des précipitations assez faibles et une forte maturité des sucres. En revanche, le climat montagnard favorise la complexité aromatique, conserve l’acidité et permet l’effet de Foehn qui protège le vignoble des fortes pluies au moment des saisons chaudes. Enfin, l’influence atlantique diminue d’effet de la sécheresse.

    L’ariégeois Thomas Piquemal a repris le domaine des Coteaux d’Engraviès en 2014, pour retrouver ses terres après plusieurs années d’exil, (dont cinq années en Bourgogne, à Meursault et Nuits Saint Georges et plusieurs expériences dans le Minervois). Accompagné pendant plusieurs années de transition par le jeune retraité Philippe Babin, et suivi financièrement par des investisseurs passionnés par le challenge, Thomas Piquemal modernise le domaine avec l'ambition d'élargir son rayonnement jusqu'alors limité à la région. En effet, il est déjà considéré par les bons restaurateurs locaux comme le grand vin local incontournable. Mais pourquoi ne pas faire connaitre à Paris ces vins si sains qui plaisent tant à Pamiers, à Foix, à Mirepoix ou à Tarascon, et dont les stocks sont systématiquement épuisés dans l'année ?

    Engravies vins d'ariegesNous avons été impressionnés par les moyens mis en oeuvre sur ce domaine, dans une région qui n'est pourtant pas réputée pour la qualité de ses vins, dont l'appellation ne sera d'aucune aide pour les faire connaître ! Et pourtant, le savoir-faire est là, et les vignes prennent de l'âge : de très bon augure pour la suite !

    Le domaine est conduit depuis le début en agriculture biologique, avec l’objectif de cultiver des plantes saines, moins sensibles aux maladies, et donc de produire de meilleurs vins. Dans sa recherche de l’expression de son terroir exceptionnel, Thomas Piquemal limite les rendements à 35 voire 25 hectolitres par hectare, ce qui est, par exemple, inférieur à ce qui se fait à Bordeaux, et identique à des appellations illustres comme Châteauneuf-du-Pape ! Il n’ajoute ni produits œnologiques, ni aromatisation en bois neuf, ni dépouillement par collage.

    Bref, des vins sains issus d'une terre et de vignes saines !




    le meilleur vin en Ariege

    Consultez notre sélection de Grands vins du Coteaux d'Engraviès :


  • Mas del PERIE - Fabien Jouves à Cahors



    Fabien Jouve mas del periéC’est dans le bordelais que Fabien Jouves, le vigneron "hors normes" du Mas del Perié, apprend les bases de l’œnologie. Aujourd’hui installé depuis dix ans à Cahors, il a largement dépassé les standards qualitatifs de Cahors et même du Sud-Ouest en général pour créer une véritable référence du cépage malbec.

    L'appellation Cahors était connue pour proposer des vins structurés, tanniques, de couleur presque noire, proposés dans une bouteille "bordelaise". Fabien Jouves propose des vins fins, certes structurés et taillés pour affronter les années, mais d'une finesse, d'une élégance et d'un velouté hors du commun, dans une bouteille bourguignonne. De la provocation ? non, la passion pour le bon vin, tout simplement ! Bien entendu il ne renie pas son cépage, le malbec (appelé aussi côt en touraine), ni son appellation. Il a juste ouvert une autre voie, celle de l'excellence à Cahors, et continue d'impressionner à chaque nouveau millésime.


    Fabien Jouves descend d’une famille paysanne du Causse, proche de la terre. Initialement, la production du domaine familial était entièrement destinée à la coopérative. Mais lorsque Fabien Jouves prend les rênes de ce domaine perché sur les plus hauts (beaux!) coteaux de Cahors, le vin sera désormais vinifié et mis en bouteille au domaine.

    Au Mas del Périé, le malbec est roi. Le vigneron prend vite conscience de l'immense qualité et des spécificités de ses terroirs et penche progressivement vers la sélection parcellaire, dans le but de souligner l’intérêt et la qualité de chaque terroir. Ah, ce Bloc B763 ! Pourtant, il avait commencé à faire ses preuves avec des assemblages qui lui avaient attiré les faveurs du très respecté critique américain Robert Parker. Courageux ! Autre décision d'importance : dès le début, il gère son domaine en biodynamie, dans le plus pur respect de la vigne, de la terre, et de l’homme.

    Du malbec, Fabien Jouves dit que "c’est un cépage de fou. Il ne supporte pas la médiocrité mais il offre une large palette de voies à explorer. Pour ma part, j’essaye d’explorer celle de la finesse." Car si les Cahors du Mas del Perié sont si prisés, c’est bien grâce à cette incroyable finesse qui les caractérise. Ce vigneron de talent, inspiré par Fred Palacios ou encore Jean Baptiste Senat, cherche la fraîcheur dans des vins soumis aux chaleurs du Sud-Ouest. Des vins souples et digestes. Vinification naturelle du raisin, sans intrants œnologiques, Fabien Jouves produit des vins "nature", à ne pas rater, non sans avoir oublié tous les stéréotypes concernant "les Cahors d'avant" Mas del Périé !

    Fabien Jouves parle du millésime 2016 :
    "Coté Vignoble, comme pour beaucoup de vignerons français , l’année 2016 fut très difficile. La grêle, la coulure et la sècheresse ont impacté fortement les rendements. Coté Vins, les jus sont très bien équilibrés, beaucoup de fruits, des matières fines et cette fraicheur saline qui s’affirme comme un réel révélateur des vins du domaine depuis quelques millésimes maintenant."


    Guide RVF des meilleurs vins de France 2017 : Fabien Jouves a repris en 2006 un vignoble familial situé sur les coteaux de Trespoux, secteur le plus élevé de l’appellation. En viticulture bio, ce domaine propose une vision intelligente et moderne du vin de Cahors, s’appuyant sur une volonté de préserver le fruité du malbec tout en retranscrivant l’expression des terroirs. Les vins produits hors du cadre de l’appellation se font remarquer par leur justesse et leur spontanéité et leur fraîcheur. Les sélections parcellaires, les longs élevages sur lies se revendiquent d’un modèle bourguignon, affiché également par la forme des bouteilles, inhabituelle à Cahors. Cette adresse commence à sérieusement compter et fait grand bien à son appellation.

    Guide Bettane + Desseauve 2017 : Chef de file des viticulteurs "nature" et "rebelles" de son appellation, Fabien Jouves n'a pas été épargné par la nature dans ces derniers millésimes, et nous comprenons parfaitement qu'en raison de toutes petites récoltes il présente à la vente des vins plus jeunes et plus souples. Son talent et sa maîtrise restent entiers et nous lui souhaitons un beau 2015 dans un volume de récolte normal.

  • Domaine de l'Ancienne CURE - Christian Roche à Bergerac



    domaine de l'ancienne cure christophe rocheLe domaine de l’Ancienne Cure se situe à Colombier, à coté de Bergerac dans le Périgord, une région plus connue pour le foie gras et la truffe, que pour ses vins. Et cela pourrait bien de changer ! Depuis plusieurs années déjà, quelques domaines viticoles tirent les appellations Monbazillac, Bergerac et Pécharmant vers le haut, grâce à un travail intelligent et réfléchi, associé à de beaux terroirs. Le domaine de l’Ancienne Cure en fait partie.

    On cultive des vignes sur le domaine depuis cinq générations, mais Christian Roche constitue seulement la seconde à mettre ses vins en bouteille au domaine. Vigneron indépendant depuis 1984, il décide en 1989 de revenir aux fondamentaux : les terroirs, les vignes, la terre. Il convertit son domaine en Bio et commence diverses expériences, avec l'objectif d'extraire la quintessence de chaque terroir avec une gamme complète (blancs secs, rouges, liquoreux de Monbazillac).


    Pour Christian Roche, 90 % de la qualité de ses vins est due à la matière première : la vigne. Il dit avoir encore beaucoup à apprendre, mais aujourd'hui, après 30 ans d'expérience, il a bien compris que ses terres lui offrent la possibilité de vinifier et élever des grands vins, qui gagnent à vieillir une dizaine d’année sans problème.

    Les vins du domaine de l’Ancienne Cure ne sont pas des vins d’apéritifs. Ils sont en accord avec la culture de la région : ce sont des vins de repas, puissants et structurés. Mais puissance et structure sont ici complémentaires d'élégance et de longueur en bouche, sans oublier des arômes d'une richesse exceptionnelle quand on s'est donné quelques années de patience.

    La gamme est exemplaire et sort véritablement du lot, tant elle domine l'appellation Bergerac, en rouge comme en blanc.


    domaine de l'ancienne cure vignesEn blanc sec par exemple, la cuvée l’Abbaye est issue d’un tri de raisins sur-mûris, et donc d’une sélection drastique des raisins, qui fait la renommée du domaine. De plus, le domaine de l’Ancienne Cure vinifie aussi des vins liquoreux sur l’appellation Monbazillac. Ces vins résultent de vendanges manuelles à passages multiples (au fil des maturités optimales des raisins), avec toujours des tris pour isoler les meilleures baies. Christian Roche mélange des raisins botrytisés (qui apportent puissance et complexité au vin), avec des raisins passerillés (méthode de surmaturation par dessèchement naturel du raisin à l’air, qui confèrent au vin acidité et concentration), tout cela à base des cépages à liquoreux traditionnels à Monbazillac, la muscadelle et le sémillon.

    Les vins rouges ne suivent pas non plus totalement la tradition : si Christophe Roche possède 12 hectares de rouge, majoritairement composé de cabernet, il cultive aussi du malbec et du merlot. Il privilégie le meilleur cépage de l’année, pour le mettre à l’honneur dans ses cuvées, selon le millésime.

    Les vins de du domaine de l’Ancienne Cure sont à la fois pleins de fraîcheur, de tanins, de structure.



    Domaine de l'ancienne cureGuide Bettane + Desseauve 2017 :
     Christian Roche a pris possession de l'ancien presbytère du petit village de Colombier, perché sur son promontoire et regardant vers Cahors, les 47 hectares de vignes du domaine étalés à ses pieds. Depuis 25 ans, il officie en bon pâtre du Bergerac et du Pécharmant, mais également du Monbazillac, avec deux tiers de cépages blancs et un tiers de rouges sur les secteurs les plus calcaires. C'est une adresse incontournable du vignoble, qui fait partie sans conteste des cinq meilleures réussites de la région, toutes appellations confondues.

    Guide RVF des meilleurs vins de France 2017 (1*/3 - Vigneron de Qualité) : Ce grand domaine bio de Bergerac commercialise un vaste éventail de cuvées, chacune correspondant à un niveau différent de concentration et d’aptitude au vieillissement. Nous vous recommandons particulièrement ceux portant la mention L’Abbaye, à l’ossature et au caractère plus affirmés, qui sont issus de sélections parcellaires et de vieilles vignes. L’Extase désigne les cuvées de prestige, très concentrées et ambitieuses.

    Consultez notre sélection de grands crus du domaine de l'Ancienne Cure : 




  • Domaine LABRANCHE LAFFONT - Christine Dupuy à Madiran

    Le Tannat de Madiran du domaine Labranche Laffont


    Madiran Domaine Labranche Laffont Christine DupuyChristine Dupuy
     est aux manettes du domaine Labranche Laffont (appellation Madiran) depuis 1993, date à laquelle elle termine ses études d’œnologie. Lorsqu’elle s’installe dans le domaine familial, elle perpétue une tradition qui remonte à la révolution française … rien que ça ! Elle devient la plus jeune viticultrice de l’appellation Madiran, et décide alors de faire bouger les lignes au domaine Labranche Laffont, en bousculant la tradition.

    Christine Dupuy commence dans un premier temps à réduire les intrants chimiques, jusqu’à recevoir la certification Bio, dans un souci de respect de la terre et de ses vignes. Et pas n’importe quelles vignes ! En effet, le domaine Labranche Laffont possède un petit bijou d’un demi hectare seulement, (sur les vingt hectares que compte le domaine), qui fait la grande particularité du domaine, et pousse la vigneronne à bichonner ses vignes plus que n’importe qui : des plants de tannat préphylloxériques.


    Qu’est-ce qu’une vigne préphylloxérique ? Il s’agit d’un pied datant d’avant le phylloxera, ce nématode qui a décimé le vignoble français à partir de 1870.

    Christine Dupuis Laffont LabrancheCe n'est pas une simple "bizarrerie", sans grande conséquence sur les vignes et les vins, (en dehors du fait que ces ceps ont plus de 150 ans !). Christine Dupuy explique très bien les enjeux cachés derrière le "folklore" de ce témoignage du passé. En effet, pour lutter contre le phylloxéra, les vignerons français ont mis en place le porte-greffe, issu de plants américains naturellement résistants à la maladie. Aujourd’hui, toute plantation de vignes se fait à base de plants créés à partir d’un porte-greffe et d’un clone, multiplié à l’infini. Cette pratique incontournable appauvrit le matériel végétal et la diversité génétique. Les parcelles préphylloxériques, qui sont donc plantées de ceps "franc de pied", sont les derniers témoignages de ces vignes au matériel végétal encore très diversifié.

    Les rendements de si vieilles vignes sont très faibles, mais quelle concentration ! Dans les grandes années, les raisins sont vinifiés à part en fut neufs de 500 litres, en grains entiers, juste éraflés. L’élevage est long, au moins 36 mois. Le vin issu de cette parcelle présente une matière céveuse et profonde, l'un des derniers témoignage de la saveur originelle du tannat.


    Labranche LaffontGuide RVF des meilleurs vins de France 2017 (1*/3 - Vigneron de Qualité) : Sur ses terroirs d’argile et de galets, Christine Dupuy s’attache à proposer des vins sincères et droits, qui offrent une lecture affinée du tannat. Un patrimoine de très vieilles vignes ainsi qu’une viticulture saine et respectueuse du vivant, sont autant d’atouts. Ce domaine est appelé à progresser encore.

    Guide Bettane + Desseauve 2017 : Christine Dupuy a porté à un niveau élevé de qualité cette propriété dont les terroirs ne sont pas tous faciles à travailler. Elle produit à partir dune viticulture exemplaire des vins charnus, réguliers, très « terroir », avec une perle rare, une très vieille vigne largement centenaire dont les pieds produisent un nectar à la texture très veloutée. Quelques nouvelles vignes sur la partie la plus noble du coteau devraient encore étoffer les prochaines cuvées. Les prix restent merveilleusement sages.

    Magazine RVF Hors-Série Juin 2017: Les meilleurs vins pour apprendre à déguster : Le Tannat de Madiran du domaine Labranche Laffont a été sélectionné comme vin représentatif de la région du Sud-Ouest.

    Consultez les grands crus signés Christine Dupuis en stock chez Vignerons d'Exception :

  • Château TIRECUL LA GRAVIERE - Les Bilancini à Monbazillac

    Chateau Tirecul La Gravière, un des meilleurs vin blanc liquoreux du Sud Ouest


    Claudie et Bruno BILANCINI
    ont mené le Château Tirecul La Gravière bien plus haut qu'au faîte de l’appellation Monbazillac. Leur Cuvée Madame, considérée comme l’un des meilleurs liquoreux au monde, soutient allègrement la comparaison au fameux Sauternes Château d'Yquem (à l'aveugle pour mettre ce petit domaine familial au même niveau que le fleuron du portefeuille LVMH !).

    Robert Parker ne s’y est pas trompé en lui décernant deux fois sa note maximale 100/100.

    En 1992, le couple Bilancini reprend le cru de Tirecul, alors en ruine. Ils ont repéré l'énorme potentiel de ce terroir, situé sur le meilleur coteau de la région, idéalement orienté au nord, à l'abri du vent, ce qui permet à la pourriture noble de mieux se développer, de façon parfaitement homogène.

    Après avoir replanté et aménagé la propriété, ils produisent aujourd’hui des Bergerac et des Monbazillac avec leurs confidentiels 6,5 hectares, plantés pour moitié de muscadelle, pour 45% de sémillon et 5% de sauvignon blanc.

    Une précision importante pour comprendre le succès du domaine, notamment dû aux rendements minimalistes constatés (moins de 10hl/ha pour les vins liquoreux) : la proportion de Muscadelle est anormalement élevée à Tirecul La Gravière. Ce cépage très sensible, difficile à travailler et à faibles rendements nécessite une viticulture exigeante pour produire de la qualité. C'est pourquoi tout le travail de la vigne est très "haute couture" au domaine, notamment les vendanges qui, en plus d'être 
    manuelles, sont réalisée quasiment grain par grain.

    Comme sur tous les grands terroirs à liquoreux, les brumes matinales favorisent le développement du botrytis, cette pourriture noble qui se développe sur les baies dont la concentration en sucre est considérable, avec toujours cette vivacité qui le rend unique. Un vrai bonbon !

    En 2009, le domaine a entamé sa conversion "naturelle" vers le label bio et obtenu la certification en 2012.

    Pourquoi acheter les Monbazillac du Chateau Tirecul La Graviere ?

    Tire cul la gravière RVFGuide RVF des meilleurs vins de France 2017 : 2*/3 (très grand domaine). Les Bergeracois Claudie et Bruno Bilancini ont hissé ce domaine de Monbazillac au rang de star mondialement reconnue par la critique et les amateurs de grands liquoreux. Il faut souligner les risques pris dans les tries effectuées à la vendange pour vinifier la pourriture noble la plus parfaite. Les vins se singularisent en outre par un apport prépondérant de muscadelle. Les cuvées, dans tous les millésimes, atteignent des sommets de qualité et de richesse, tout en préservant des équilibres dignes des plus grands crus de Sauternes.

    Guide Bettane et Desseauve 2017 : 4*/5 (Très Haute Qualité). Bruno Bilancini aurait pu être médecin, il est devenu vigneron. Qui plus est à Monbazillac, alors qu’aucune attache familiale ne l’y retenait. Oenologue, désireux de concilier la science, l’humain et l’agriculture, il lui fallait trouver une passion à la hauteur de ses ambitions. Et trouver un grand terroir. (...) Les argiles lourdes de Monbazillac, quadrillées de calcaire sur le plateau, donnent ici les plus beaux spécimens de l’appellation, qui vieillissent à merveille. On entre ici par la porte très étroite des grands liquoreux, à l’instar des plus beaux sauternes !



    Vin liquoreux ou vin moelleux sud ouest ?

    Lisez notre article sur le blog pour connaitre la différence, et pour en savoir plus sur les vins blancs moelleux en général.

  • CAMIN LARREDYA - J-M Grussaute à Jurançon

    Jean-Marc Grussaute, ancien joueur de rugby à Pau, est aujourd’hui, avec Benjamin Dagueneau, le symbole de l’excellence à Jurançon.
    Le Guide RVF des Meilleurs vins de France vient, dans son édition 2017, de lui décerner sa 3ème (et ultime) étoile, niveau jamais atteint par un vigneron du Sud-Ouest !

    Camin Larredya s’étend sur 11 hectares. Ce “Camin” ("chemin" en dialecte local) trace la voie vers l'excellence, tant en vin blanc sec (oui, un Jurançon sans sucre résiduel !) qu'en vin moelleux, grâce aux cépages traditionnels de Jurançon : petit et gros manseng en grande majorité, puis petit courbu, camaralet et lauzet pour compléter.

    En 1988, après des études de viticulture et œnologie, Jean-Marc Grussaute arrive sur le vignoble familial pour travailler aux côtés de sa mère. Très sensibilisé à l’agriculture biologique, il obtient la certification Agrocert en 2007. Le travail du sol est plus terrien, plus paysan et Jean-Marc Grussaute applique la méthode Hérody et la consultation du calendrier lunaire. La vigne, elle, est conduite de manière "plus jardinière" avec la multiplication des passages manuels.


    Ce respect de la nature se traduit dans le nom des vins. Les cuvées tirent leur nom de la parcelle dont ils sont issus:
    La Part Davant, qui signifie "la partie orientale" est justement un Jurançon sec.
    Costat Darrèr, qui veut dire "côté Ouest", est un moelleux très équilibré.
    Au capcèu, ou "au zénith de la colline" est une cuvée 100% petit manseng, référence en matière de vin de dessert.

    Guide RVF des meilleurs vins de France 2017 : 3*/3 (l'excellence du vignoble français). Sur les onze hectares de son superbe vignoble planté en terrasse dans un cirque verdoyant de La Chapelle-de-Rousse, Jean-Marc Grussaute a hissé Camin Larredya au sommet de l'appellation Jurançon. À force de persévérance et de travail à la vigne (sélections massales et certification bio en 2007) comme en cave (affinement des assemblages, des pressurages et des élevages), cet ancien joueur de rugby de la Section Paloise parvient à produire des vins blancs secs et moelleux de haute volée. Ils allient la force du terroir jurançonnais (traduite par une fougue amère et acide), l'éclat des jus, des acidités lumineuses, des amers salivants et la finesse due à une parfaite maîtrise de la vinification. Toujours en quête des plus beaux terroirs de l'appellation, le vigneron béarnais a défriché un superbe coteau calcaire (1,20 ha), dans la commune de Lasseube. Il a planté du petit manseng, du camaralet et du lauzet sur ce terroir spécifique, dont le sol dur et la forte pente avaient jusque-là dissuadé les vignerons d'y travailler. Le niveau et la régularité des vins sont aujourd'hui inégalés dans le Sud-Ouest. Nous décernons la troisième étoile au domaine cette année.


    Guide Bettane et Desseauve 2017 : 3*/5 (Haute Qualité). Voici une excellente source pour les vins demi-moelleux et moelleux, au caractère classique, assez rapides à se développer en bouteille. Les meilleures terrasses donnent même un vin exceptionnellement riche et subtil, à un prix encore fort accessible. Les aléas climatiques des derniers millésimes n’ont rien changé à la détermination du vigneron et au style de ses vins.

  • Les Jardins de Babylone - Louis Benjamin DAGUENEAU



    Jardins de babylone DagueuneauSi la famille Dagueneau est emblématique de l'appellation Pouilly-fumé, elle est aussi à l'origine d'un petit trésor de 3 hectares perdu au beau milieu du Jurançon : le bien nommé Jardin de Babylone.


    Elu vigneron de l'année en 2016 par la Revue du Vin de France, Louis-Benjamin Dagueneau, fils de l'illustre Didier Dagueneau, a repris les rênes avec sa soeur du domaine éponyme et produit avec talent les mythiques cuvées Pur Sang et Silex. Mais son travail ne se limite pas à magnifier le Sauvignon du Val de Loire.

    Louis-Benjamin Dagueneau s'investit avec le même enthousiasme dans ce second domaine familial installé sur les coteaux d’Aubertin en Appellation d'Origine Protégée Jurançon, les Jardins de Babylone. Depuis les années 2000, les Dagueneau (accompagnés de Guy Pautrat) travaillent à faire connaitre cette production confidentielle. Ces vignes échelonnées en terrasses installées sur un sol d'argile et de galets roulés, appelé Pouding, produisent des vins d'une finesse incroyables.


    Elégante, profonde et raffinée, la production des Jardins de Babylone provient principalement du cépage petit manseng et camaralet. Vendanges manuelles, fermentation sous bois neuf, ces vins légers reflètent l'esprit Dagueneau.

    Guide RVF des Meilleurs Vins de France 2017 (2*/3 - Très Grand Domaine) : Ce vignoble est réputé pour la vivacité particulière des vins qu’on y produit. Avec l’aide précieuse de Guy Pautrat, Louis-Benjamin Dagueneau s’investit sans relâche pour porter au plus haut niveau la production confidentielle de ce domaine, auquel il prodigue les mêmes soins qu’à ceux de Pouilly et de Sancerre. Après des vendanges manuelles par tris successifs, les fermentations s’effectuent sous bois neuf dans différents contenants qui étaient chers à Didier Dagueneau, entre autres demi-muids et cigares. Peu alcoolisés, d’une grande finesse et d’une précision aromatique exceptionnelle, ces vins de petit manseng possèdent un esprit singulier, peut-être plus germanique que béarnais... Ils contribuent en tout cas pleinement à la dynamique actuelle de l’appellation, nourrie de la variété des propositions stylistiques. Le sec, à dominante de camaralet (à 65 %, cépage local peu acide et peu alcooleux), accompagné de lauzet, de petit, de gros courbu et de gros manseng, monte en puissance.

    Guide Bettane + Desseauve 2017 (3*/5 - Haute Qualité) : Constituant, l'une des sept merveilles dans le monde des moelleux, les Jardins de Babylone sont couvés par Louis Benjamin Dagueneau, aidé de Pautrat, son fidèle maître de chai. Ils nont rien changé au bijou de vignoble créé par Didier Dagueneau, son père, et au perfectionnisme de l'élaboration de son vin.

    CONSULTEZ-NOUS pour connaître notre sélection de FUME DE POUILLY, PUR SANG, SILEX, MONT DAMNES et JARDINS DE BABYLONE : cliquez ici


par page
Résultats 1 - 12 sur 17.
Résultats 1 - 12 sur 17.

Demandez le catalogue

Lire la dernière lettre d'informations

La lettre d'information

Livraison (20€) offerte à partir de 400€ d'achats
En savoir plus

Recherche

Vigneron(ne)
Région
Millésime
Appellation
lot de
Mode de culture